Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« L'astuce du vendredi: comment donner du moelleux à une volaille dont la chair peut-être sèche? (Dinde, faisan etc.) | Page d'accueil | Coquilles aux fruits de mer »

13/04/2009

TADA! et voici la réponse de L'astuce du vendredi: comment redonner du moelleux à une volaille dont la chair peut-être sèche (Dinde, faisan etc.)

Une fois de plus la réponse est simple, mais il fallait y penser! Nous n'avons rien inventé, nous tenons cette astuce de nos mères, qui la tenait de leur propre mère, qui la tenait évidemment de leur propre mère qui vous l'aurez compris la tenait de leur propre mère...bref, tout ça remonte biensûr à l'existence du petit Suisse:

Pour la petite Histoire...

Trop souvent, on attribue au petit-suisse, sans doute à cause de son nom une origine étrangère. En fait, il est bel et bien né en Normandie même si l'un de ses parents était effectivement suisse. C'est vers les années 1850, qu'un employé suisse d'une laiterie d'Auvilliers (près de Beauvais) à l'idée de faire ajouter à la propriétaire des lieux, madame Hérould, de la crème à une préparation de lait destinée à produire des bondons.

Cette histoire aurait pu s'arréter là, si un commis, Charles Gervais, n'avait pas vu l'interêt de ce produit et n'en avait pas fait pendant de longues années (et pour sa plus grand satisfaction) le produit phare de sa maison. La société Gervais, jusqu'alors spécialiste des double-crèmes, devint le plus gros producteur de petits-suisses et mit au point une organisation de distribution sans faille notament pour livrer ses produits à Paris, d'abord en calèche puis par chevaux. Le petit-suisse profita aussi du savoir de la société Pommel, le redoutable concurrent (et voisin) de la maison Gervais au début du siècle, qui se lança aussi dans cette production et la distribua abondamment en Normandie.

A l'origine, les petits suisses étaient vendus dans une fine bande de papier et placés par six dans de petites caissettes de bois.

Bref! Vous l'aurez compris, il vous suffira donc d'introduire le fameux "petit Suisse" à l'intérieur de votre volaille avant la cuisson. 

Cela vous permettra de mettre du moelleux dans votre assiette, de façon diététique.

La cuisine des copines, toujours à votre service.

 

Commentaires

ok !! et comment on peut faire quand on est allergique au lait, par quoi on peut le remplacer ?

Écrit par : crissou | 13/04/2009

j'avais trouvée !!!
Bisous

Écrit par : fanny et ses recettes de cuisine | 13/04/2009

Crissou: le petit suisse est à l'intérieur de la volaille, tu ne le manges pas.

Fanny: bravo Fanny et bravo aussi à Francine!

Écrit par : la cuisine des copines | 14/04/2009

Je vois que personne ne veut te comprendre !!!!

Je vais répondre à ta question on peut remplacer le petit suisse part un yahourt au soja ou de la crême fraiche épaisse de soja.

Donc ne t'énerve pas il y a toujours une solution.

Bisous

Écrit par : la cuisine des copines | 16/04/2009

c'est qui qui été énervé ? j'ai pas bien compris !! parce que moi je n'étais pas énervé !!

bises les copines !!

Écrit par : crissou | 16/04/2009

un tartare peut aussi convenir...

Écrit par : CARAMBAR ET CIE | 25/04/2009

Les commentaires sont fermés.